Welcome

Tout au long de l´histoire, l´acte de donner du plaisir à soi même a souvent été condamné, ou pire encore, associé à diverses maladies et même la mort.
A partir des années 80, avec l´apparition du SIDA et l´expansion de l´Internet, la masturbation est devenu plus acceptée à travers le concept de sexe virtuel et la prolifération des sex-shops, qui à l´aide de leurs produits augmentent le nombre d´options de ce qu´on appelle “sexe solitaire”.
Dans les salles de conversation par Internet, un numéro croissant de personnes se masturbent en lisant les mots excitants qui apparaissent sur l´écran de l´ordinateur. Le programme MSN de Microsoft est encore plus sophistiqué, il permet de brancher une “web cam” et de voir les images de la personne, nue, s´exhibant ou se masturbant.
Dans les sex shops, en plus des vibrateurs, de tous les genres et toutes les tailles, il y a tout un arsenal de films et revues pornographiques, de poupées gonflables masculines et féminines et même des moutons gonflables pour les amateurs de zoophilie. Encore plus sophistiqué sont les “Red Dolls”, des poupées en PVC faites sur commande, qui sont si proches de la réalité qu´elles peuvent être confondues avec une vraie personne en regardant de loin.
En fait les possibilités de se masturber aujourd´hui sont multiples et cela est bon pour la santé et a pour effet immédiat de donner du plaisir, en plus d´être d´une aide importante à la connaissance de son propre corps, qui dans une relation sexuelle, permet d´éviter les mal-entendus.
Il existe aussi des personnes qui désistent des relations avec d´autres personnes afin de pratiquer exclusivement le sexe solitaire. La raison pour laquelle ce phénomène se produit vient souvent de l´impossibilité de rencontrer une autre personne de sexe différent, avec laquelle il faudra s´adapter, discuter et négocier afin de trouver un équilibre dans les goûts et les préférences, et qui est rarement facile pour les personnes timides ou sans haute estime d´elles-mêmes.